Bienheureux Languedociens!

Publié le par Egmont Labadie

Et oui, de nombreuses nouvelles adresses ouvrent dans la région, et on citera par exemple l'excellent Maro 20 à Pézenas (3 et 5 place du 14 juillet - 06 77 80 81 12).
Par un vendredi soir somme toute très tranquille dans les rues de cette ville, nous avons porté nos pas dans cet espace très moderne pour son design, et très attachant pour son esprit.
On peut y déguster au verre toutes les bouteilles de la cave à emporter, pour 2 euros si la bouteille est vendue en dessous de 10 euros, pour 2,5 euros entre 10 et 20, et 3 euros au dessus de 20. Un excellent système!
Nous ne nous sommes pas privés pour essayer trois vins, deux côtes de Thongue (dont le Lledoner Pelut du domaine Canteperdrix) et un Minervois (le rendez-vous du soleil), trois bons vins du Languedoc, fruités, concentrés, longs en bouche, vraiment très agréables, mais aussi différents les uns des autres. Le tout servi avec une assiette de bonnes charcuteries, relativement généreuse pour ses 8 euros.

Après cette super expérience, nous voulions aller dîner au Bar à vins de Pézenas (celui dont c'est le nom), mais il était clos. Apparemment, hors saison, l'endroit ferme peu après 21 h...

Dans la même soirée, nous sommes aussi passés au Chameau Ivre à Béziers, ce qui nous a permis de confirmer les dires de Michel Smith. L'endroit est superbe, on y trouve beaucoup de très bons domaines de tout la France. Les tapas sont à 3 ou 4 euros (on pourra juste reprocher leur réchauffage au micro-ondes, qui a tendance à les rendre un peu "cuisantes" au palais). Quant aux vins, beaucoup de très bonnes choses, dans tous les styles, une quinzaine de bouteilles étaient ce soir-là disponibles au verre, à partir d'1,5 euros. On est passés de la cuvée Zoé de la Préceptorie, à Toto de Castelmaure, deux vins plutôt simples mais agréables à boire, à du blanc nature de Maxime Magnon, bien charnu, puis un excellent liquoreux, et j'en oublie... Et nous avons fini avec trois verres offerts par le patron (sans bien sûr que nous mettions fin à notre anonymat!) d'une cuvée de Jean-Philippe Granier. On est ici dans un autre style qu'à la Maro 20, avec une prédilection pour les grands domaines plutôt que pour les nouveaux petits vignerons, mais on y éprouvera aussi beaucoup de plaisir!
(Rajoutons que quand on regarde la carte des grandes bouteilles, on y trouve des verticales vertigineuses de tous les grands crus du Languedoc, dont rappellons-le, cette région n'a mis qu'une vingtaine d'années à accoucher, ce qui est vraiment un exploit au regard de l'histoire des autres régions françaises...)

Pour finir, Carcassonnaises, Carcassonnais, pouvez-vous parler des nouvelles adresses qui ont ouvert, ouvrent, ou vont ouvrir chez vous (dans la cité ou dans la ville haute)? Les amateurs de vins de tout le territoire vous en seront gré pour longtemps...

Publié dans Languedoc-Roussillon

Commenter cet article